Comment manger moins peut vous doper vos fins de journée!!!

Publié le par Edouard Coste

Comment manger moins peut vous doper vos fins de journée!!!

Il est difficile de suivre des régimes et de manger sainement. De plus reconnaitre les aliments qui sont nuisibles pour notre santé et les supprimer de nos vies devient un casse-tête sans fin surtout lors des repas pris à l’extérieur. Nous devrions éliminer pour être au top de notre forme ; les viandes rouges ; le gluten ; l’aspartame ; le lactose, … tous ces aliments pourraient nous déclencher soit des maladies, soit des cancers, soit des troubles du comportement plus ou moins forts en fonction de notre génétique et des doses ingurgitées. Partez surfer sur l’internet et pour chaque aliments ou molécule cherchez leurs effets secondaires probables… vous aurez peut-être même l’appétit coupé. Ensuite de quoi il vous sera extrêmement compliqué d’y voir clair et si vous décidez de rayer le gluten de votre régime alimentaire car vous êtes maintenant, vous aussi convaincu, qu’il peut vous détruire le cerveau, vous rendre dépressif, attaquer l’émail de vos dents ou qu’il vous fera vieillir plus vite alors accrochez-vous pour le supprimer de vos assiettes ! Le gluten c’est notre pain, nos pates, nos sandwiches, il se cache aussi dans des liants pour sauce, même dans certaine sauce soja, bref ça sera la galère pour s’improviser des encas minutes entre midi et deux. Et si vous souhaitez cumuler avec une éradication du lactose qui provoquerait chez vous des troubles digestifs alors ajouter les fromages, les yaourts,… La mort et la psychose vous guette si vous n’êtes pas un cuisiner chevronné doublé d’une patience digne d’un bonze capable de ne pas s’agacer de ne pouvoir partager tous les repas de vos amis.

La peur de mourir intoxiqués par notre malbouffe n’affectera pas beaucoup d’entre nous, cependant mal vieillir et diminuer nos capacités physiques à moyen terme peut nous faire réfléchir et nos troubles physiques du quotidien nous pousser à agir… En effet pour une personne bien portante, les effets de la fatigue et de ce sentiment d’ « empâtement » peuvent être liés au manque de sport, à notre consommation régulière d’alcool, à la cigarette mais aussi à notre nourriture trop riche ! Chacun aura vécu ce petit coup de barre après un gros repas, petit désagrément passager me direz-vous ? Pas si certain. En effet il a été prouvé que si vous restreigniez la nourriture chez des souris, celle-ci vivront deux fois plus longtemps que celles mangeant à leur faim. Mangez moins c’est vivre plus vieux !

A titre privé je peux témoigner de la fatigue liée au surplus de nourriture. Il est prouvé que la digestion monopolise beaucoup d’énergie pour notre organisme et pour preuve voici une leçon tirée d’une mésaventure. Il y a deux ans je me suis cassé une vertèbre en snowboard. Les complications ont été d’avoir le système digestif touché et une opération en urgence a dû être organisée le jour prévu de ma sortie. Bref il fallait attendre pendant cinq jours après une laparoscopie que mon estomac cicatrise. Il m’était donc impossible de boire et de manger… j’ai donc passé 5 nuits allongé sur mon lit avec pour seul protection un léger drap alors que la semaine qui précédait j’étais bien calfeutré sous un bon duvet. Puis les cinq jours de jeun passés et après mon premier repas, composé de bouillon et de yaourt, il m’a a fallu demander à nouveau à être couvert d’un bon duvet pour éviter que je ne grelotte. La conclusion est sans appel ! Sans nourriture à digérer, mon corps se complaisait parfaitement de la température ambiante devant avoisiner les 21°C par contre lorsque ce dernier était occupé à la digestion il lui fallait l’aide d’un édredon pour stabiliser ma température à 36-37°C. Ce n’est donc que par pur logique cartésienne que nous pouvons affirmer que l’absorption massive de nourriture (hors besoins primaires nécessaires à notre survie) use notre organisme prématurément. Manger moins c’est l’économiser et donc augmenter son potentiel de mieux vieillir et de vivre plus longtemps !

Donc sans tomber dans les excès de devoir changer nos habitudes alimentaires, ni de nous restreindre sur nos petits plaisirs quotidiens, il est recommandé de ne pas finir nos assiettes. Mangez de tout mais n’abusez de rien ! Les bienfaits immédiats de ces petits rationnements seront de diminuer votre fatigue et d’augmenter votre énergie surtout en fin de journée. Essayer dès aujourd’hui de diviser par deux vos repas ou encas. Luttez contre le sentiment de faim en remplissant votre ventre par des verres d’eau ou des fruits, cette technique peut aider. Une autre consiste à manger plus lentement, forcez-vous à mâcher et à ralentir au maximum le rythme entre deux bouchées, attendez ces fameuses 20mn nécessaires à votre cerveau pour comprendre que vous êtes rassasié. Puis le soir venu testez votre énergie par une séance de sport ou simplement en comparent la différence entre hier et aujourd’hui ou alors au même jour de la semaine passée.

Ensuite lorsque vous serez convaincu des bienfaits d’une alimentation plus légère qui vous permet de mieux affronter vos journées et vos soirées par un supplément d’énergie, il vous sera plus facile de freiner un peu sur les bouchées lors de vos repas. L’important est d’y prêter attention et de passer le cap de la première semaine, certes un peu dure avant que votre corps et votre cerveau se fassent à ce nouveau paradigme.

Manger moins c’est vous économiser quelques séances de sport et c’est la possibilité surtout de pouvoir avoir encore assez d’énergie et donc de motivation après vos repas du soir. Vous pourrez ainsi travailler après votre diner encore une heure sur vos dossiers ou vous amusez avec vos enfants ou avoir du plaisir avec votre compagne ou épouse. Tout n’est qu’une question de choix et en faisant cette démarche d’essayer de manger moins, vous vous créerez une nouvelle opportunité d’être mieux dans votre peau.

Nous sommes lundi matin, le jour idéal pour se fixer des objectifs, alors glisser vous celui-ci parmi ceux de la journée !

A demain et bonne semaine à tous !

Vous pouvez vous abonner à ma newsletter depuis la page d’accueil affichée sur votre ordinateur et non sur votre smartphone. Ainsi à chaque article paru vous recevrez un e-mail avec un lien vous y conduisant.

Mots clés de : manger moins, diminuer vos repas par deux, vivre mieux en mangeant moins.

Publié dans santé

Commenter cet article