Réfléchir avant d’agir ! Une évidence ? Alors pourquoi ne pas le faire continuellement ?

Publié le par Edouard Coste

Réfléchir avant d’agir ! Une évidence ? Alors pourquoi ne pas le faire continuellement ?

Cette évidence est loin d’être un paramètre clé et bien paramétré dans nos vies. Oui nous prenons le temps de la réflexion lorsqu’il s’agit de s’engager lourdement ou durablement que cela soit dans une relation sentimentale, un changement de travail ou l’achat d’un appartement. Puis il y a le quotidien ou trop souvent les automatismes prennent le dessus sur notre réflexion. Nous agissons comme si chaque journée était identique à la veille dans son ensemble. Ce qui serait bien triste si tel était réellement le cas. Or même pour des personnes à la vie bien réglée et ennuyeuse à mourir il existe des impondérables qu’il faut gérer.

Utilisons pour une fois un exemple concret qui servira de démonstration. Nous sommes un vendredi matin vous avez fait une soirée la veille avec beaucoup de convives et il vous faut ranger votre appartement car ce soir vous aurez à nouveau des amis qui viendront vous rendre visite pour un apéro. Vous n’avez qu’un temps restreint avant d’aller travailler disons 50mn. Puisque vous lisez d’une façon assidue ce blog vous vérifier la liste quotidienne de vos tâches juste après avoir ouvert les yeux ou presque et vous faites vos deux téléphones les plus urgents avant même de commencer la moindre activité. Vous êtes contents mais il ne vous reste plus que 40mn devant vous car le dernier appel était plus long que prévu. Vous vous activiez d’aller prendre votre douche, vous en sortez aussi vite que possible, vous tentez de vous habiller mais vous ne savez pas quoi mettre ? Le stress vous gagne car vous n’avez plus que 30 minutes devant vous pour prendre votre petit-déjeuner, finir de ranger le capharnaüm de votre appartement, vider les poubelles et les bouteilles vides. Vous finissez par mettre des habits qui ne vont pas ensemble, mais par manque de temps et d’idée nouvelle, vous vous faites une raison et allumez votre machine Nespresso, vous buvez à moitié votre café et finissez par abandonner l’idée de manger quelque chose pour gagner du temps nécessaire face à l’ampleur du rangement qui vous attend. Il ne vous reste plus que 20mn. Vous partez alors remplir un sac poubelle de tout ce qui doit être jeté, puis vous remplissez votre lave-vaisselle et le lancer, tout ne tiendra pas dedans… il ne vous reste plus que 10mn, vous tentez de nettoyer un peu votre salon puis vous vous rendez compte que vous avez oublié de jeter quelques vieilles assiettes en plastiques alors que votre poubelle et fermée, sur le palier, attendant votre départ. Vous devez en remettre une nouvelle mais plus de sac, évidement ! Vous devez retourner chercher la poubelle derrière votre porte d’entrée et vous luttez pour défaire le nœud très serré que vous aviez fait énergiquement. Bref vous renoncez car il vous faut partir. Vous laissez derrière vous un chantier pas tout à fait terminé. Vous devrez rentrer plus tôt que prévu pour tout finir avant l’arrivée de vos amis. Vous finissez par boire votre café froid d’une traite avant de fermer la porte. Une fois dans votre voiture vous réalisez que vous avez oublié de prendre votre poubelle que vous aviez rapportée à la cuisine. Vous vous fustigez d’une injure. Situation classique de la vie quotidienne n’est-ce pas ?

Maintenant prenons la même situation de départ mais gérée par un minimaliste aguerri. Son premier réflex et le même que vous, il va lui aussi ouvrir son agenda pour repérer les deux téléphones les plus importants à faire de la journée. Puis il va se poser 3 minutes et organisé la séquence la plus optimale concernant les 47 mn qui lui restera à disposition avant quitter la maison. La suite des événements seront les suivants : bien qu’il soit impératif de faire ses deux téléphone avant toutes autres activité, il se dit qu’il a bien trop à faire ce matin pour se permettre de les faires sur le champ, il sait qu’il aura 30 minutes de trajet en voiture pour se rattraper bien que cela ne soit pas idéal, la situation de ce matin est une urgence. Puis il va directement allumer une musique qui va le réveiller et le motivé à abattre son rangement plus que déplaisant. Puis il allume sa machine à café pour la faire préchauffer et s’attaque rapidement au chargement du lave-vaisselle et le lance ! Sa machine à café est prête à l’usage, il tire son petit noir et part choisir ses habits tout en buvant sa boisson… Une fois la sélection faite il se presse d’aller nettoyer gaiment au maximum sa cuisine et son séjour pour profiter du fait qu’il ne craint ni de se salir, ni de transpirer car il est en caleçon t-shirt et pas encore douché. Il remplit donc son sac poubelle et le met sur le palier mais le laisse ouvert car l’expérience lui a appris qu’il devait attendre la dernière minute avant de le fermer. Une fois fait il regarde sa montre et se dit qu’il lui reste 25mn pour aller prendre sa douche. Sorti de la salle-de-bain et habillé il lui reste encore 15 minutes pour prendre un second café et un bol de céréale. Le lave-vaisselle vient juste de finir son programme une fois son petit-déjeuner terminé, il en profite pour le vider et le remplir des derniers éléments à nettoyer dont sa vaisselle du matin. Il part et n’oublie pas sa poubelle. Il a tout de même 5 minutes de retard mais il pourra composer avec et les justifier à ses collègues. Il se sent totalement libre dans sa tête et prêt pour recevoir ses amis dès son retour chez lui. Il n’oublie pas une fois dans la voiture de composer ses deux appels.

Effectivement il n’y a pas une énorme différence entre les deux versions. Dans un cas un lave-vaisselle de plus aura été chargé, une poubelle jetée et un bol de céréale englouti. Cependant des petits stress, tout à fait gérables il est vrai, sont évités tel que d’être habillé d’une façon qui nous déplaise, de boire un café froid et ne rien avoir pu avaler mais surtout le fait de laisser une tâche en suspens sera un problème qui risque de resurgir dans la journée et de faire pression sur le fait de devoir absolument rentrer plus tôt.

De cet exemple nous pouvons tirer deux notions. La première est qu’il est souvent plus que judicieux de se forcer à réfléchir et de planifier à la place de foncer tête baissée dans une succession de tâches pour tenter de ne pas perdre une minute ! Et ce même si tout à l’aire évident, car ce n’est souvent pas le cas. L’investissement de départ qui est d’organiser même des actions très simples et rapides est vite amorti en énergie et en précieuses minutes.

La deuxième leçon est qu’il nous faut constamment se remettre en question et se triturer les méninges beaucoup plus souvent dans la journée même si ce n’est que brièvement. Eviter d’oublier d’acheter du pain alors que nous étions au supermarché permet d’empêcher une nouvelle halte dans un autre magasin. Si vous êtes sur le départ et que vous avez un téléphone et un e-mail faire, alors autant écrire votre e-mail devant votre PC puis de faire votre appel lorsque vous serez en déplacement plutôt que de devoir composer un long e-mail sur un smartphone lors de votre déplacement. Pensez à placer votre obligation d’aller la banque avant d’aller faire vos courses si ceci vous permets d’y aller dans les heures creusent et de gagner du temps au guichet. Faites bouillir l’eau de votre thé avant de sortir une tasse et d’y mettre un sachet, ceci vous évitera d’attendre 2 ou 3 minutes. Lancez les tâches qui nécessitent du temps mais pas votre attention dès que vous le pouvez afin que vous puissiez travailler sur autre chose pendant que ces dernières se réalisent, ceci dans le but d’éviter d’attendre bêtement qu’elles soient finies pour pouvoir continuer plus en avant. Si vous avez mis la table avant de faire bouillir de l’eau pour vos pates, alors il vous faudra attendre que l’eau bouille puis le temps que vos pates cuisent pour pouvoir manger, si vous aviez commencé dans l’autre sens c’est-à-dire par faire bouillir l’eau avant de mettre la table alors vous auriez surement que de très peu de temps à attendre avant de pouvoir passer à table.

Il faut donc repenser nos process en permanence. Par exemple une fois fait pour une série d’étapes en cuisine, les bons reflex seront présents par la suite et éviteront une longue réflexion. De prendre l’habitude de constamment s’autoévaluer, de repenser ses stratégies fini par porter ses fruits et peut permettre de dégager beaucoup de temps sur une journée. Les entreprises le font continuellement, pourquoi pas vous concernant votre quotidien ? Pourquoi ne pas voir comme une chaine de production l’ensemble des tâches rébarbatives qui doivent être étudiées, optimisées, automatisées et ensuite évaluées et contrôlées. Penser ainsi c’est faire ressortir les qualités du paresseux qui sommeille en vous, c’est vouloir en faire le plus possible en consacrant le moins d’efforts et de temps que possibles. Car la réflexion est moins gourmande en temps et en énergie que tous efforts physiques ou énervement liés au stress.

Il faut prendre cette habitude comme un jeu de stratégie tel que les échecs. Optimiser des tâches sans réel intérêt c’est les rendre moins pénible à exécuter. Tenter d’avoir plusieurs coups d’avance en permanence. Lorsque par exemple vous êtes sur le point d’arriver chez vous, commencez à séquencer les nouvelles démarches et actions que vous devez entreprendre une fois arrivé et ne pas attendre d’avoir passé le pas de porte pour vous en préoccuper. Nous sommes tous capables de faire plusieurs choses à la fois même nous les hommes ! Alors pensez à chaque fois qu’un cycle va prendre fin à la séquence du prochain. Vous pouvez facilement organiser des cycles de 4 ou 5 étapes et ensuite vous mettre en roue libre et les enchainer sans peine et sans y repenser. Trouver les grands missions de votre journée organisez les, puis faites de même au fur et à mesure dans la journée pour de plus petits détails, comme faire tel téléphone avant un autre car à 5 minutes près vous pourriez être hors des heures d’ouvertures de bureau pour un contrairement à l’autre qui peut encore attendre 10 minutes, etc.

Cette façon de faire s’apprend et s’entraine comme tout. Avec un peu de temps vous gagnerez en maitrise de votre emploi du temps. Vous serez plus efficace et donc bien moins stressé et les imprévus trouveront plus facilement leur place dans un planning avec des plages libres. Courir d’une action à une autre fini par nous user et cette fatigue nous empêche justement de réfléchir et c’est à ce moment qu’un cercle vicieux se met en place, puisque nous finissons par avoir moins de temps pour réfléchir donc nous commettons des erreurs, ces erreurs nous devons les corriger ce qui nous demande à nouveau du temps et de l’énergie supplémentaire et nous affaibli nerveusement davantage et nous pousse à la faute etc etc ! Dans de tel cas il faut s’obliger à se poser et à re-séquencer l’ensemble, quitte à reporter à bien plus tard certaines tâches qui peuvent l’être pour reprendre la maîtrise du temps.

Alors respirez et prenez le temps de rester immobile et pensif !

Edouard Coste

Vous êtes libre de vous abonner à ma newsletter depuis la page d’accueil, laissez votre e-mail sous la rubrique « s’abonner » et confirmer à l’aide du lien s’affichant dans l’e-mail que vous recevrez. Par la suite à chaque article paru vous recevrez un e-mail avec un lien vous y conduisant. En moyenne les publications sont au nombre de trois par semaine.

Mots clés : être zen, maîtriser sa vie, maîtriser son emploi du temps, séquencer des tâches, organiser sa journée, organiser son temps, faire plus avec moins.

Publié dans gagner du temps

Commenter cet article