J'ai tenté 5 jours de jeûne et vous conseille de lire ce livre !

Publié le par Edouard Coste

Le jeune et le minimalisme
Le jeune rien de plus minimaliste !

Petite rétrospective sur mes vacances du mois de mai durant lesquels j’ai jeûné 5 jours !

Pour la petite histoire j’étais à Dakhla à l’extrême Sud du Maroc, pas loin de la Mauritanie, pour faire du kite surf et malheureusement à la fin de ma première journée j’ai eu une méchante otite. Impossible de voir un ORL digne de ce nom sur place du coup par prudence j’ai évité de retourner dans l’eau. Autant vous dire que sur ce spot à part être dans l’eau il n’y RIEN à faire… à l’exception peut-être de boire des bières et de bronzer…

Par chance avant de partir je m’étais acheté le livre de Thierry de Lestrade Le jeûne une nouvelle thérapie. Ayant déjà fait un long jeûne encadré médicalement de 5 jours par le passé j’étais intrigué d’en savoir plus sur ses biens faits. De plus j’ai une connaissance qui souffre d'une polyarthrite et tout ce qui pourrait l’aider à aller mieux m’intéresse, or je savais pour l’avoir entendu que le jeûne pouvait avoir des vertus sur ce type de maladie.

Alors plutôt que de simplement lire le livre je me suis dit qu’il serait bien de profiter de l’occasion d’être perdu au milieu du désert pour mettre en pratique une petite cure de détox sans me donner de durée minimum à tenir.

(En effet nous avons déjà vu dans un précèdent article qu’il faut être capable d’accepter les aléas de la vie et de s’adapter à une situation que l’on ne peut changer http://www.minimalisme.ch/marc-aurele).

J’avais donc le choix entre picoler et manger comme un ogre au buffet pour faire passer mes journées ou alors celui de lire ce livre et de mettre au repos mon corps pour transformer ce voyage sportif en voyage du type cure thermale.

Autant dire que le premier soir et les suivants ont été l’occasion de tester ma volonté car après avoir lu une partie de la journée je me retrouvais avec mes amis qui s’empiffraient de délicieux plats accompagnés de bons vins, tout y est passé, de la viande cuite au barbecue aux huîtres et aux langoustes en passant par de délicieuses salades… tout ce que j’aimais défilaient sous mon nez. Les petits déjeuners et les dîners mêmes combats !

Dès le lendemain la sensation de faim n’était pas vraiment présente et l’énergie n’a pas baissée. Au contraire pour tester un peu mes limites durant 4 jours j’ai fait une heure voir un peu plus de vélo en salle en mode : « à bloc » ! Rien à dire j’ai pu maintenir une belle cadence et bien transpirer sans me sentir mal. Au contraire j’étais plus affûté que jamais les 2 premiers jours… le 3ème j’ai dû me reposer l’après-midi après mes 25km sur mon vélo du fitness et même faire une sieste pour récupérer. Puis j’ai terminé par une vraie balade en VTT le dernier jour pour laquelle, il est vrai, je n’avais plus de jus. Après avoir bataillé pendant 45mn dans le sable j’ai été surpris par une petite montée goudronnée de 150m qui m’a cassé les jambes. J’avais l’impression d’être sur une pente à 13° à la fin d’un de mes tours dans le Jura ou après deux heures d’ascension les derniers mètres sont un véritable calvaire. Cependant je n’ai pas eu de soucis de vertige ni une envie de vomir comme cela peut arriver après un gros effort.

De retour à Genève autant vous dire que ma chérie ne m’a pas reconnu. J’avais une mine de bagnard ou comme elle l’a si bien dit : la tête d’un mec qui reviendrait du jeu Koh Lanta (traits tirés, joues creusées, dos voûté). Après un tour sur la balance le verdict tombait : - 8kg, je suis passé de 77kg à 69kg ! Je n’avais plus pesé moins de 70kg depuis un séjour à l’hôpital en 2011. Cependant aucune inquiétude car à 18 ans c’était mon poids de forme. Pour 1,87m c’est peu mais j’étais très mince à l’époque. Or ici l’avantage c’est que j’avais perdu mon petit ventre et 3/4 de mes bouées fixées à mes hanches ! Mais c’était tout à fait normal car après une journée de jeûne sans rien avaler excepté de l’eau, toute votre énergie est prélevée directement dans vos graisses qui doivent fournir sans apport extérieur tout ce dont vous avez besoin. Le tout sans aucune carence selon mon ouvrage et les spécialistes que j’ai eu la chance de côtoyer dans ma vie.

Normalement j’aurais dû perdre moins de poids selon les tabelles et descendre de 5kg environ, cependant les efforts sur le vélo ont dû accélérés les choses. En effet, pas besoin comme lors d’une cession de sport « normale » d’attendre 20 à 30mn pour taper dans les graisses après avoir épuisé les sucres rapides, car ces derniers n’existent plus et le corps se plugge et pompe directement dans les lipides disséminés un peu partout dans notre corps. Effet booster de régime garanti !

Comme indiqué dans l’ouvrage de Thierry de Lestrade nous perdons très peu de muscles durant le jeûne, environ 15% et ce même sur des durées de jeûnes de plusieurs semaines. De plus ce sont des vieilles protéines qui sont éliminées, il y a donc un effet « purge » intéressant. Ainsi pendant un jeûne d’une semaine vous perdez en premier lieu ce qui se trouve en permanence dans votre système digestif et qui pèse beaucoup puis dans un deuxième lieu les graisses qui alimentent la machine. Une fois passé 3 jours ce ne sont pas des kilos qui partent en fumée mais des centaines de grammes par jour seulement. Pour tout comprendre il faut prendre le temps de lire ce livre Le jeûne une nouvelle thérapie ? qui explique et met en lumière de nombreuses études cliniques et notamment celles faites durant le régime soviétique. Vous verrez tous les bienfaits que vous pourrez en tirer. C’est un des livres les plus importants pour mon bien-être que j’ai jamais lu donc il se peut que ce soit pareil pour vous.

A mon retour j’ai repris l’alimentation graduellement en introduisant d’abord les légumes, puis les féculents, le poisson, les produits laitiers, les viandes, j’ai étalé cette reprise sur 4 jours. Aucun souci majeur à signaler. Il faut dire que j’ai toujours eu un bon système digestif et il s’est remis en marche sans problème et sans aucune douleur. Après le premier jour j’ai tout de suite repris 2kg et c’est normal, car le simple fait de remplir à nouveau son système digestif nous alourdi très vite.  Puis mon poids est remonté gentiment en 2 mois à 73kg. J’ai donc perdu durablement environ 3 à 4kg. Pour 5 jours d’efforts c’est un super résultat et je préfère cette version à un long régime s’étalant sur des mois avec plein de petites privations. Car après mon jeûne j’ai repris une alimentation normale.

Je pense donc refaire un jeûne tous les 6 mois. En octobre et en avril afin de pouvoir continuer de m’alimenter selon mes envies, ainsi je vais me laisser un peu grossir puis reperdre le surplus en quelques jours. C’est un des objectifs de ces cures mais pas seulement ! En effet on se sent super bien après un jeûne ! On est léger, le cerveau tourne à plein régime et le stress diminue fortement. On à le corps qui se relâche et se détend. On est bien tout simplement ! C’est en tous les cas ce que j’ai à chaque fois ressenti. Après il y a les effets à long terme auxquels je crois et qui sont d’aider notre corps à se reposer durant plusieurs jours par an et ainsi lui laisser le temps de se « réparer » de tout un tas de petits ou gros bobos. Car jeûner c’est faire diminuer les risques de beaucoup de maladie : diabète, cancers, alzheimer, parkinson, problèmes d’articulations, … C’est assez logique somme toute car les centenaires sont rarement obèses, au contraire les vieux en pleine forme autour de nous sont le plus souvent minces. Il y a donc une corrélation directe entre vieillir en bonne santé et ce que nous mangeons en qualité et en quantité.

En conclusion pour ceux qui pensent qu’ils vont perdre du jus et que c’est impossible de résister je vous garantie que la sensation de faim disparait très vite. Après deux ou trois repas sautés plus d’appels du ventre vous demandant de vous sustenter. Puis pour la question de l’énergie pas de coup de fringale, pas de sensation d’épuisement, au contraire il faut faire un peu d’exercice comme de la marche sans forcément aller aussi loin que moi et vous verrez que vous aurez plus la pêche qu'avant votre jeûne. Vous pouvez ainsi très bien continuer de travailler normalement ! Aucune excuse donc à se faire du bien. Il faut dépasser ses craintes et ses préjugés et tenter ! Si vous échouez ce n’est pas grave vous aurez essayé et vous pourrez réessayer à un autre moment plus propice de votre vie.

Lisez ce livre il est vraiment motivant pour ceux qui débuteraient. L’idéal c’est de le lire pendant que vous faites votre jeûne car vous serez dans l’action. C’est le meilleur moyen de ne pas flancher et surtout n’écoutez que vous et votre corps et non pas la foule de gens qui vont vous traiter de fou ou qui vont vous dire que c’est au contraire mauvais pour votre santé. Ecoutez plutôt ceux qui sont passés par là que ceux qui critiquent en se basant sur des suppositions erronées sans avoir tenté ne serait-ce que de jeûner une journée ! Et de mon côté je confirme que j’ai été en top forme les deux fois où je ai jeûné sur une période de 5 jours. D’ailleurs ma prochaine cure je vais la pousser à 7 jours car j'avais largement de quoi tenir encore 2 jours de plus.

Enfin je trouve que le jeûne c'est un parfait médicament pour les minimalistes car quoi de plus simple que de se soigner en buvant de l'eau et des tisanes ? Il ne faut pas réfuter la médecine classique car le jeûne ne peut de loin pas tout, cependant ce serait dommage de ne pas essayer d'améliorer notre qualité de vie en passant par un geste aussi simple est basique.

Dans tous les cas n’hésitez pas à me faire part de vos retours d’expérience sur mon e-mail : edouard.coste@outlook.com.

Courage à ceux qui se lancent et pour ceux qui hésitent garder en tête que le jeûne pourrait être une partie de la solution à vos futurs problèmes de santé si vous deviez en avoir à l’avenir, ce que je n’espère pas évidemment !

A bientôt !

Edouard Coste

FB : Edouard Coste blogueur - minimalisme.ch

Publié dans santé, Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article